Laos sur la montagne
  

Laos sur la montagne

Pathounphone, Laos le 05/02/2014

 

A la frontière les douaniers Cambodgien nous demandent 2$ par tête pour tamponner le visa pour sortir (tiens c’est bizarre, sur les 3 fois où on a quitté ce pays c’est la première fois qu’on nous le demande). On refusera et ils nous le tamponneront au bout de 5 min.

Coté Laos, après avoir fait le visa, ils nous demandent aussi 2$ par visa. Le douanier Lao est plus coriace et nous fera mariner un bon quart d’heure, mais quand on lui demande un reçu, il lâche le morceau.

Une fois finit avec ces formalités, on s’arrête quelques kms plus loin pour voir une cascade au débit impressionnant

Les chutes de Pha Peng sont en effet les plus importantes d’asie du sud est en terme de débit.

Le lendemain on se rend sur l’ile de Khone, ou le Mékong nous offrira encore un superbe spectacle avec la chute de Li Phi.

Ce fleuve se montre fascinant par les paysages qu’il nous offre

On reprend la route pour aller passer une nuit à Phu Assa, un plateau d’origine volcanique d’où on a un beau panorama sur la vallée environnante

On continue par Wat Phou, un temple Khmère de l’époque préangkorienne, près de la ville de Champassak

Ici on se méfie des bucherons en vacances

On file ensuite vers le plateau des Bolovens, où on verra encore de belles cascades, notamment Tad Fan, une chute de 200 m

Sur ce plateau, on fera une bonne centaine de kms sur de la piste

Faute de ponts pouvant supporter le poids d’une voiture, on traversera des rivières à gué

Mais on arrivera entier à Salavan où on fera des courses sur le marché local

Le soir, au moment de faire cuire le lot de 3 chauves-souris et la souris qu’on a acheté, on se rend compte que la bouteille de gaz est vide. Et voilà des mets de choix qui partent à la poubelle.

Pour se remettre de cette déception, on met le cap sur Thakhek où on prendra une petite route qui va jusqu’à Lak Sao en traversant un paysage karstique qui nous rappellera celui de Tam Coc, au vietnam

On verra également une petite grotte sympa

En continuant sur la route on verra également un lac provenant de la construction récente d’un barrage dont les arbres émergent encore de l’eau

La suite du récit quand la route aura été déblayée

 

Commentaires

 Giselle
On a pensé à vous ce WE : on a fait raclette !! avec une petite aile de chauve souris, ça doit être sympa !!! Bises à tous les deux !
 B
Je ne savais pas que ma collègue avait acheté une île...



Autres récits de voyage

Autres Recits en Laos